Au-delà du Baccara : L’arsenal de jeu de James Bond dévoilé

Accueil » Au-delà du Baccara : L’arsenal de jeu de James Bond dévoilé
Rate this post

L’agent James Bond a toujours eu un certain penchant pour les jeux d’argent et de hasard, notamment le baccara. Dans bon nombre d’œuvres cinématographiques, les téléspectateurs ont pu le voir prendre part à des sessions aux enjeux élevés.

D’où vient l’amour de Bond pour le baccara ?

C’est sous la plume du romancier Ian Fleming qu’est né le personnage James Bond avant d’être adapté à l’écran. L’écrivain britannique a bien voulu transmettre son amour pour les jeux casino, le baccara en particulier à l’agent secret à travers ses romans.

En réalité, Fleming avait une connaissance parfaite du jeu. D’ailleurs, comme l’indique Andrew Lycett dans son œuvre littéraire « Ian Fleming », le Britannique a eu à jouer plusieurs fois au Chemin de Fer au Portugal en compagnie de l’amiral Godfrey, le directeur de la Division du renseignement naval, et ce au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Par ailleurs, dans les années 1950, le jeu bénéficiait déjà d’une grande notoriété en Grande-Bretagne. Du coup, Ian Fleming a jugé important d’en faire le divertissement préféré de Bond pour évoquer les réalités et les goûts de l’époque.

Aussi, la nature du baccara est une autre raison pour laquelle Ian l’a mis en avant. Il s’agit d’un jeu peu complexe qui ne requiert pas une grande habileté. Mieux, les parties sont rapides de sorte que l’on peut enchainer plusieurs mains en un temps record.

Il aurait été plus difficile pour Fleming d’opter pour un jeu comme le poker par exemple. Et pour cause, il lui serait complexe d’expliquer techniquement les phases de jeu et d’assurer une certaine excitation au même moment, et dans un intervalle de temps plutôt court.

Lire aussi  Comment prédire les résultats au baseball avec précision ?

Enfin, à l’époque de Fleming, le baccara était considéré comme le divertissement des classes supérieures. En y faisant jouer Bond, le romancier prouve ainsi que l’agent secret peut parfaitement vivre au sein de la grande société et profiter de l’opulence.

Les différentes apparitions de James Bond au baccara

Le célèbre agent secret a fait une première apparition autour d’une table de baccara dans le film James Bond 007 contre Dr No sorti en 1962. Dans la scène d’introduction, on voit notamment Sean Connery (James Bond) jouer au côté de Sylvia Trench dans des parties de Chemin de Fer.

La chance est visiblement du côté de Bond qui a notamment gagné toutes les mains. Dans Goldeneye, l’agent se retrouve également dans une salle de jeu à Monaco après s’être embarqué dans une course poursuite sur une voie plutôt montagneuse. Dans la scène, il fait face à Xenia Onatopp, une séduisante pilote de chasse soviétique.

Deux mains ont été jouées, mais la dernière est remportée par James Bond. Pour gagner, il a obtenu une main constituée d’un Roi, une Reine et un 6. Lorsque l’on se réfère aux règles du baccara, on se rend compte que sa main vaut 6 points.

En effet, les Figures valent 0 point alors que les cartes de 2 à 9 gardent leur valeur nominale. Du coup, la main de Bond a un score de 0 + 0 + 6. Cela fait allusion au matricule de l’agent Alec Trevelyan qui n’est rien d’autre que le méchant dans Goldeneye.

Dans l’épisode Casino Royale de la série Climax diffusée en 1954, James Bond a également pris part à une partie de baccara. Il s’est mesuré à Le Chiffre qui doit gagner pour rembourser les fonds du régime soviétique qu’il a perdu.

Lire aussi  France vs Angleterre : Qui remportera le match de rugby féminin en 2021 ?

Notez que dans ce téléfilm le rôle de James Bond a été joué par Barry Nelson, un acteur moins connu que les légendes du personnage telles que Roger Moore, Daniel Craig, Timothy Dalton ou encore Pierce Brosnan.