Qu’est-ce que le cfe métiers ?

Accueil » Qu’est-ce que le cfe métiers ?

Vous avez votre propre entreprise ou vous voulez en créer une, mais vous êtes fatigué des formalités pour enregistrer votre entreprise. Plus d’inquiétude, le Centre de formalités des entreprises est la solution. Vous vous demandez ce qu’est le CFE metiers. Lisez l’article suivant, vous y trouverez satisfaction.

Historique et évolution du CFE metiers

Le centre de formalités des entreprises a été créé en 1981 dans le but d’alléger les démarches administratives des chefs d’entreprise. En 1984, toutes les entreprises en France ayant au moins un an d’existence doivent s’inscrire au CFE . Ainsi, en 1985, plusieurs CFE sont devenus opérationnels.

cfe metiers formation et travail

Qu’est-ce qu’un CFE ?

Il s’agit d’organismes dont le but est de faciliter l’obtention de documents juridiques pour les entreprises existantes ou en cours de création. Ce centre sert donc d’intermédiaire entre les entreprises et les organismes d’État pour accomplir les formalités administratives.

Que fait le CFE metiers ?

Le CFE est l’intermédiaire entre les entreprises et l’Etat pour les formalités administratives. Il joue un rôle important : Informer les entreprises.

Comme entité juridique, le cfe metiers vous fournit toutes les informations concernant le processus d’accomplissement des formalités administratives des entreprises. Ses informations sont transmises aux organismes compétents par le CFE. Le CFE est responsable des demandes d’immatriculation des entreprises.

En dehors de ce rôle, le CFE accompagne les entreprises de l’initiation à la création finale de leur entité même pour les auto entrepreneurs. L’objectif du CFE est de s’assurer que les entreprises sont en possession des documents qui certifient leur existence. Le CFE veut rendre les entreprises légales et les aider à entrer en possession des documents juridiques, des statuts et des règlements qui peuvent faire fonctionner une entreprise.

Lire aussi  Les particularités de Primark Lyon, boutique de vêtements 

Qui peut s’adresser au CFE ?

Tout entrepreneur, qu’il soit naturel ou légal, sans distinction de race, de religion ou de région, opérant dans le secteur immobilier ou commercial, et quel que soit son statut juridique, peut s’adresser à un CFE pour enregistrer son entreprise.

Chaque entreprise a son propre CFE

Nous disposons au total de 7 CFE qui varient en fonction de la catégorie du secteur d’activité. Il s’agit de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, de la Chambre des Métiers de l’Artisanat et de la Chambre d’Agriculture.

La première, la Chambre de Commerce et d’Industrie, couvre les activités commerciales. C’est là que se réunissent les commerçants. En outre, toute personne inscrite au RCS (Registre commercial social) en fait partie. La seconde est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Elle regroupe les artisans ou toute personne travaillant dans le domaine de l’artisanat.

Les structures spécialisées dans le transport de marchandises par voie maritime ou fluviale sont incluses dans la troisième CFE, qui est la Chambre des métiers de l’artisanat. La quatrième, comme son nom l’indique, concerne les structures agricoles et les agriculteurs. Nous avons également le greffe du tribunal de commerce, qui est composé d’agents commerciaux, de sociétés industrielles et commerciales de l’État.

La Caisse générale de sécurité sociale, l’URSSAF en font partie, mais s’occupent des sociétés non immatriculées et du registre. Il comprend les syndicats, les artistes et les auteurs.

Dois-je payer mon CFE ?

Les formalités administratives au CFE sont totalement gratuites. Les formalités concernant la structure commerciale sont gratuites. Toutefois, il peut arriver que votre CFE vous demande une rémunération avant de vous satisfaire. Notez que vous n’êtes pas obligé de le faire, mais vous pouvez tout de même payer. Car les formalités sont payantes.

Lire aussi  Les trois meilleures écoles de commerce dans le privé en France

Ainsi, avant d’entamer toute démarche auprès de votre CFE, il est préférable de vous renseigner pour savoir si vous aurez à payer des frais de formalités avant de commencer. Sachez également que tous les CFE ne vous proposeront pas les mêmes prix pour le même travail. Les prix varient donc en fonction du CFE. Toutefois, pour l’immatriculation d’une entreprise artisanale, des frais sont à prévoir.

Pourquoi choisir un CFE ?

Un CFE vous permet d’éviter la charge administrative de vos demandes de création d’entreprise. Avec un CFE, vous trouverez satisfaction à vos problèmes administratifs. Avec son aide, votre entreprise sera inscrite au registre du commerce des sociétés ou au registre spécial des agents commerciaux, au registre du commerce, vos identifiants seront attribués par l’INSEE. Tout cela en un temps record.

Quand contacter le CFE metiers

Le CFE n’intervient pas seulement dans la création d’une entreprise. Il assure également la pérennité de l’entreprise. C’est pourquoi vous devez informer le CFE si vous comptez ouvrir une autre entreprise. Si vous voulez changer l’adresse, l’e-mail ou les coordonnées de l’entreprise, il est conseillé de contacter le CFE. En cas de changement de personnel dans votre entreprise.

Ce sont également les meilleures personnes à contacter. Si vous souhaitez également ajouter d’autres activités à votre entreprise, vous devez les prévenir, pour la modification de vos statuts, le CFE sera informé. Comme ils étaient là au début, ils resteront jusqu’à la fin. C’est pourquoi il est également impliqué dans la fermeture et la suppression totale de votre entreprise. Le CFE n’est pas seulement votre interlocuteur mais aussi l’œil de votre entreprise.