Les machines à sous au fil des années

Accueil » Les machines à sous au fil des années
4.1/5 - (125 votes)

Nous souhaitons aujourd’hui revenir en arrière et vous faire revivre la folle histoire des machines à sous (slot machines) à travers le temps. Comme vous le savez, ces jeux disponibles sur les casinos en ligne en version gratuite et payante sont les plus populaires au monde ! Avec le temps, le nombre de machines mais aussi leurs méthodes de jeu et de récompense ont énormément changé. Une large sélection de casinos et machines à sous sont à présent disponibles pour ceux qui souhaitent se divertir et ce guide pourra vous permettre de faire votre choix.

Bien évidemment, cette histoire s’est écrite au fil des années. Voici la vérité sur l’ascension des machines à sous.

1894 : Invention par Charles August Fey

C’est un mécanicien allemand, Charley August Fey, qui est à l’origine de la toute première machine à sous de l’histoire ! Employé chez California Electric Works Company, l’homme fabriquait de base des téléphones et des télégraphes. Très vite passionné par les machines automatiques de roulette, il décide de se lancer dans sa propre aventure en créant sa propre entreprise. Il sort alors sa première version de machine à sous, la Horseshoe (« Le Fer à Cheval » en français). C’est en réalité seulement le début de ses premiers développements mécaniques. L’arrivée de la vraie machine à sous est très proche…

C’est en 1895 que son deuxième modèle, qui est une machine à trois roulettes concentriques, obtient un véritable succès. Celle-ci intègre rapidement de nombreux bars et Charles Fey commence enfin sa véritable destinée de fabricant de machines à sous. Il créé cette nouvelle société sur Market Street à San Francisco et lance la première machine à rouleaux « Card Bell » en 1898, puis la perfectionne avec la « Liberty Bell », qui présente des symboles de Carreau, As de Pique, Cœur, Fer à cheval et la Cloche de la Liberté. Avec un tel succès, la concurrence arrive rapidement et le développement des slots accélère.

Lire aussi  Elden Ring : que font toutes les grandes runes ? | Guide des porteurs d’éclats

1920-1933 : La solution de Mills

Charles Fey a donc démarré l’histoire de la machine à sous grâce à ses premiers modèles. Le mécanicien se rend bien compte de leur succès et décide de ne pas commercialiser son brevet. Les concurrents sont donc obligés de créer leurs propres machines et de partir de zéro ! C’est autour de 1920 et 1933 que les premières complications apparaissent dans ce nouveau domaine. En effet, la période de la prohibition interdit les jeux d’argent aux États-Unis, tout l’industrie s’en trouve menacée.

Cependant, la société Mills, qui a au préalable voler un exemplaire de la machine Liberty Bell pour fabriquer un modèle très ressemblant, trouva une parade à ces interdictions. Les bandits manchots devenus populaires dans les bars deviennent alors des distributeurs de bonbons et c’est à ce moment que les symboles sont changés en fruits (orange, cerise, menthe, citron, prune…). En achetant des friandises avec de l’argent dans la machine, les rouleaux se mettent à tourner et les clients peuvent remporter des jetons échangeables contre des boissons ou des cadeaux. C’est le début des machines classiques.

1964 : Les appareils électromécaniques de Bally

Un nouveau tournant dans l’histoire de la machine à sous se déroule en 1964. La société Bally Entertainment fondée en 1932 est alors spécialisée dans les jeux d’arcade. Cependant, un groupe d’investisseurs rachète les parts de Bally Manufacturing et décident alors de révolutionner l’industrie des machines à sous. Comme une dernière chance pour sa survie, la société lance la première machine à sous électromécanique : « Money Honey ». Celle-ci est équipée d’un système qui empêche la triche appelée SDS (Slot Data System).

La gamme des machines à sous Money Honey devient rapidement un standard et l’entreprise domine alors cette industrie ! Le développement du domaine prend évidemment un autre tournant à ce moment, car la concurrence doit s’adapter et améliorer les technologies pour se placer sur le marché. Les années 1960 ont donc eu une importance capitale dans l’évolution du domaine. Avec cette adoption massive, de nouveaux problèmes sont apparus, avec de la triche ou encore des problèmes d’éthique et d’addiction.

Lire aussi  Elden Ring: Comment ouvrir le coffre verrouillé par Rennala

1976 : La première machine à sous vidéo

Les premières années de 1970 ont vu l’évolution des technologies prendre un nouveau tournant avec l’arrivée de l’audio-vidéo. Grâce à ces nouvelles arrivées qui deviennent de plus en plus accessibles, le domaine des slot machines a pu continuer son chemin d’évolution. C’est en 1976 que la société Fortune Coin Company a mis au point la slot « Fortune Coin », qui a laissé de côté les bobines mécaniques pour afficher seulement les symboles sur un écran de télévision Sony de 9 pouces. C’était la première machine à sous vidéo !

Ce progrès colossal a évidemment connu un grand succès et a même été disponible pour la première fois dans le célèbre hôtel Hilton à Las Vegas. Rachetée par la société IGT, la Fortune Coin a mené à d’autres idées de création. Cette même entreprise lance alors en 1986 le premier jackpot progressif de la planète : Megabucks ! Relié par des lignes téléphoniques, le gain était à l’époque d’un minimum de 1 million de dollars et augmentait considérablement en fonction des utilisateurs. C’est en 1987 que le tout premier jackpot de 5 millions de dollars est remporté à Reno dans le Nevada.

1990 – 2000 : La naissance des Casinos en ligne

Évidemment, le plus grand essor des machines à sous a eu lieu entre 1990 et 2000, alors que la technologie d’internet prenait de plus en plus de place. Certains casinos en ligne sont apparus et de nombreux créateurs ont décidé de lancer des slots machines beaucoup plus élaborées et 100 % dématérialisées. Grâce à ces nouvelles technologies, tout devenait alors possible, tant au niveau de l’adoption que des fonctionnalités de ces jeux.

Les machines à sous en ligne ont permis de gérer beaucoup mieux le RTP, de proposer des mises minimums beaucoup plus faibles, et d’intégrer des tours bonus, des thèmes élaborés et beaucoup d’autres options. La première machine avec des jeux d’argent en ligne est à ce jour attribuée à Eyecon Limited, qui a lancé Temple of Isis. Après le succès et l’adoption des casinos en ligne, l’argent gagné par les développeurs a permis de connaître l’ascension que l’on connaît aujourd’hui. Machines 3D, machines vidéo, jackpots progressifs, jeux vidéos, machines VR, l’avenir est radieux pour ces jeux classiques !