Quel est le salaire d’un menuisier à son compte ?

Accueil » Quel est le salaire d’un menuisier à son compte ?
Rate this post

Un métier passionnant, une matière noble, une satisfaction incomparable d’avoir fabriqué de ses mains un objet qui sera utile et durable, voilà ce qui pousse beaucoup d’entre nous à envisager la menuiserie. Mais une question revient souvent lorsqu’on envisage de se lancer dans cette voie : quel est le salaire d’un menuisier à son compte? Pour répondre à cette question, nous vous invitons à plonger dans l’univers du travail du bois, des formations nécessaires, du statut d’auto-entrepreneur et des réalités du métier.

Le métier de menuisier à son compte

Le métier de menuisier est un métier artisanal qui demande de la précision, de la rigueur et un véritable amour du bois. Le menuisier fabrique et installe des meubles, des escaliers, des portes, des fenêtres… Il intervient aussi bien en création qu’en restauration.

Lorsqu’on est menuisier à son compte, on gère en plus de la production, la relation client, la comptabilité, la gestion des stocks… C’est un rôle d’entrepreneur qui requiert des compétences en gestion d’entreprise.

Pour se lancer à son compte, une expérience en tant que salarié peut être un plus pour apprendre les ficelles du métier et comprendre les enjeux du secteur.

Les formations pour devenir menuisier à son compte

Il existe diverses formations pour devenir menuisier. L’un des parcours les plus courants est de suivre une formation professionnelle après la troisième : le CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement ou le CAP menuisier installateur. Ces formations permettent d’acquérir les bases théoriques et pratiques du métier.

Au-delà du CAP, il existe d’autres formations comme le bac pro technicien menuisier-agenceur ou le bac technicien constructeur bois. Ces diplômes permettent d’approfondir ses connaissances et de se spécialiser.

Pour se mettre à son compte, une formation en gestion d’entreprise peut être nécessaire. Elle permet d’apprendre à gérer une entreprise, à comprendre les enjeux financiers et juridiques, à élaborer une stratégie commerciale…

Lire aussi  Classement des grandes entreprises française en 2020

Le salaire d’un menuisier à son compte

Le salaire d’un menuisier à son compte dépend de nombreux facteurs : son expérience, sa renommée, la taille de son entreprise, la région dans laquelle il exerce, le nombre de commandes qu’il reçoit…

Selon l’Insee, en 2024, un menuisier à son compte peut espérer gagner entre 30 000 et 60 000 euros brut par an. Cependant, ces chiffres sont à prendre avec des pincettes car ils ne prennent pas en compte les charges liées à l’activité (achat de matériel, location du local, assurances…).

Il est à noter que lorsqu’on se lance à son compte, les premières années peuvent être difficiles financièrement. Il faut souvent attendre plusieurs années avant de dégager un salaire confortable.

Quel est le salaire d’un menuisier à son compte ?

Les avantages et inconvénients de la menuiserie à son compte

Être menuisier à son compte a de nombreux avantages. On a la possibilité de choisir ses projets, de gérer son temps comme on le souhaite, de développer sa créativité… Mais cette liberté a aussi un coût.

Le menuisier à son compte doit faire face à une forte concurrence. Il doit être en mesure de se démarquer, de proposer des produits de qualité, d’assurer un bon service après-vente… Pour se démarquer des concurrents, choisissez par exemple de faire comme ce menuisier qui possède un site de table en résine, un moyen efficace de faire face à la concurrence.

Il doit aussi gérer les aspects administratifs et financiers de son entreprise, ce qui peut être complexe pour quelqu’un qui n’a pas de formation en gestion d’entreprise.

Enfin, le menuisier à son compte n’a pas de sécurité de l’emploi. Si les commandes se font rares, il peut avoir des difficultés à joindre les deux bouts. Il doit donc être prêt à faire face à ces aléas.

Devenir menuisier à son compte est un projet ambitieux qui demande de la passion, de la rigueur et une bonne dose de courage. Mais ceux qui réussissent dans cette voie vous diront que la satisfaction de créer de ses propres mains, de voir ses créations prendre vie, de travailler avec une matière aussi noble que le bois vaut bien tous les sacrifices.

Lire aussi  Comment devenir un Auto entrepreneur livreur ?

Les différents types de menuiserie à son compte

Il existe plusieurs types de menuiseries que l’on peut exercer à son compte. Chacun de ces métiers a ses propres spécificités et des niveaux de rémunération qui peuvent varier.

Le menuisier bois est sans doute le plus connu. Il travaille le bois pour fabriquer des meubles, des escaliers, des portes… Il peut aussi assurer l’installation de ces éléments. En tant que menuisier agenceur, il peut également s’occuper de l’aménagement intérieur d’un logement ou d’un local commercial.

Le menuisier aluminium-verre, aussi appelé métallier-serrurier, fabrique et installe des éléments en aluminium, en verre ou en métal. Cela peut être des fenêtres, des vérandas, des portails…

Le menuisier poseur est un professionnel qui installe les éléments fabriqués en atelier. Il peut travailler pour un fabricant ou en tant que sous-traitant.

Chacun de ces métiers de menuisier peut être exercé en tant qu’auto-entrepreneur. Ce statut offre une certaine souplesse et permet de lancer son activité avec un investissement réduit. Cependant, le salaire d’un menuisier auto-entrepreneur peut varier en fonction de son expérience, de sa notoriété, de sa capacité à trouver des clients…

Concernant le salaire brut d’un menuisier à son compte, il est difficile de donner une moyenne car il dépend de nombreux facteurs. Toutefois, il est courant de voir des salaires brut compris entre 30 000 et 60 000 euros par an.

Les perspectives d’emploi pour un menuisier à son compte

En fonction des compétences acquises lors de la formation (CAP menuisier, bac technicien…), du type de menuiserie pratiquée et de la région d’implantation, les perspectives d’emploi pour un menuisier à son compte peuvent être excellentes.

En effet, le marché de la menuiserie est en croissance constante. De plus en plus de particuliers et de professionnels font appel à des menuisiers indépendants pour leurs projets d’aménagement ou de rénovation.

Cependant, comme dans tout métier, la réussite ne vient pas du jour au lendemain. Il faut du temps pour se faire connaître, construire son réseau de clients et développer son entreprise. Les offres d’emploi pour un menuisier à son compte ne sont pas toujours régulières et il faut parfois faire face à des périodes creuses.